La technologie n’est pas une solution miracle qui peut remplacer la valeur unique que les prêteurs apportent à la table. Mais en détournant les tâches subalternes vers les machines, les banques peuvent se concentrer sur des activités de plus grande valeur, comme le développement des affaires et la gestion des comptes, pour augmenter les sources de revenus et améliorer l’expérience globale. En conséquence, les prêteurs peuvent augmenter la productivité, réduire les coûts et transmettre les économies aux emprunteurs.

Etre au courant des nouvelles législatives

La sécurité et la conformité sont des préoccupations constantes pour les prêteurs et les courtiers. Envoyer une notification à l’emprunteur au mauvais moment ou fournir une version périmée d’un document peut entraîner des conséquences majeures. Alors pourquoi mettre toute cette pression sur les courtiers lorsque les ordinateurs peuvent gérer cette partie du travail ?

Les nouveaux règlements visent à garantir que les pratiques de prêt immobilier soient respectées et que l’information est divulguée aux emprunteurs tôt et souvent pendant le processus de prêt. Alors que ces règles continuent à prendre forme, la technologie permet aux courtiers de se conformer plus facilement à la réglementation tout en offrant une expérience agréable aux emprunteurs.

Obtenir le meilleur prêt immobilier

La technologie a permis aussi de simplifier le processus de comparaison des produits de prêt pour les emprunteurs. Armés de la technologie, les prêteurs peuvent maintenant inciter automatiquement la production et la livraison électroniques des informations nécessaires. Cette méthode avancée contraste radicalement avec l’approche traditionnelle axée sur les documents, qui était fortement axée sur l’humain et sujette aux erreurs. Pour plus d’infos, visitez ce site https://www.hellopret.fr/

Moins d’erreur

De plus, la numérisation a permis une vérifiabilité complète. Les journaux d’audit fournissent une archive horodatée, relatant chaque interaction entre le prêteur et l’emprunteur, ce qui donne plus de responsabilité et permet d’éviter la fraude et la manipulation. Ces progrès ont également facilité la lisibilité et l’approbation des divulgations par les emprunteurs. Avec les preuves enregistrées qui indiquent quand un consentement spécifique de l’emprunteur est reçu, y compris le consentement de crédit, le consentement électronique et l’intention de procéder, qui sont tous requis pour déplacer le fichier dans le pipeline, il ne peut y avoir de confusion.

Épargne énorme

L’établissement d’un prêt immobilier unique coûte cher aux prêteurs, et une grande partie du montant pris servira à payer les employés pour effectuer des tâches manuelles et répétitives. Ces responsabilités comprennent la traduction des exigences de la documentation en courriels et le suivi des éléments demandés, reçus et manquants sur des formulaires papier. Une partie de ces coûts doivent ensuite être transmis aux emprunteurs sous la forme de frais.

L’utilisation stratégique de la technologie pour automatiser les tâches manuelles et répétitives peut considérablement réduire ces coûts inefficaces  pour le plus grand plaisir des emprunteurs et des prêteurs. Cela permet également de réduire les erreurs et d’accélérer le processus de prêt, tout en réduisant la dépendance vis-à-vis du capital humain intensif.

Catégories : Immobilier



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un outil francophone pour votre Communication digitale