Depuis la nuit des temps, l’homme dormait sur un matelas rembourré de foin mais cela a évolué au fil du temps. Avec le progrès de la science et de la technologie, les industries spécialisées en literies ont produit divers articles soient fabriqués de façon synthétique ou issues des matériaux naturels. Parmi les produits en vogue sur le marché, il y a le matelas qui est disponible sous plusieurs variétés et sous différentes gammes. On peut observer le matelas en mousse, le matelas en ressort, le matelas latex synthétique, le matelas latex naturel. Ce dernier qui est devenu très prisé à cause de l’avènement du biodégradable, et la suite va nous en parler un peu plus.

Qu’est-ce qu’un matelas latex naturel ?

La désignation latex naturel concerne le matelas composé d’extrait à l’état liquide de nombreux végétaux, arbres ou plantes mais surtout de l’hévéa. En effet un matelas latex naturel  comprend au moins 85 % de produit issue de la sève de l’hévéa. Un arbre à caoutchouc originaire de la forêt amazonienne mais aussi dans les zones tropicales d’Afrique de l’ouest et d’Asie du sud-est. La collecte du résigne blanc se fait par écoulement après incision du tronc d’arbre. Le liquide obtenu se coagule au contact de l’air et doté d’une grande résistance et d’élasticité. Du coup, il est mélangé à d’autres produits additifs et mis dans une moule à piquer pour former un matelas sous forme de nid d’abeille. Le taux maximum d’hévéa contenu dans le latex naturel ne dépasse pas 97 % et les 3% restants sont des produits synthétiques.

Comment choisir un matelas latex naturel ?

Pour dormir sur ses deux épaules sereinement, il faut bien choisir son matelas et son lit. Pour un matelas latex naturel, il faut se référer sur ses zones de confort qui sont des renforcements au niveau des parties sous pression. Ce sont des garnissages fermes situés sur des points d’appuis comme au niveau de la tête, des épaules, du dos, de la hanche, des pieds. Il existe trois, cinq, et sept zones de conforts. Ensuite, on passe à l’épaisseur de l’âme en latex qui va de 14 à 18 cm environ, voire plus. Plus l’âme est épaisse, plus le matelas peut perdurer longtemps car résiste au tassement. La densité du matelas est aussi primordiale pour définir sa qualité et mesure en kg/m3 le taux de garnissage en latex. Une densité de 65-75 kg/m3 procure un soutien souple, de 75-80 kg/m3 le matelas génère un accueil ferme, et entre 80-85 kg/m3 on a un accueil très ferme ou très rigide. La longévité dépend également de la nature du coutil avec ses deux faces été et hiver, soit en coton, en lin, en jacquard.

Pourquoi utilise-t-on un matelas en latex naturel ?

L’utilisation de l’arbre à caoutchouc est très écologique car avec le système de collecte du résigne blanc par incision de l’écorce, l’hévéa peut résister durant une trentaine d’année. Pour les sujets hypersensibles, le matelas latex naturel est une solution alternative car l’hévéa est à la fois antibactérien et anti acarien et d’ailleurs c’est cette sécrétion qui protège l’arbre contre les organismes nuisibles. Pour ce qui souffre du mal de dos, l’accueil très moelleux et ferme du matelas procure plus de bien-être et soulage la douleur. Ce type de matelas a une bonne résilience et une bonne élasticité pour épouser facilement la morphologie du corps surtout pour les personnes à grandes corpulences. Pour les dormeurs qui transpirent énormément, l’âme du latex naturel est pourvue de canaux de ventilation par des alvéoles très ouvertes. En effet, ces structures assèchent l’humidité de la sueur imprégnée sur le matelas.

Catégories : Pratique

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.